Comment fonctionne un disque vinyle ?
Le vinyle

Le disque vinyle, comment ça marche ?

Ne vous êtes-vous jamais posé la question sur le principe de fonctionnement d’un disque vinyle ?

Mais comment de la musique peut “sortir” de cet objet ? 

C’est tout de même une jolie technologie que nos galettes renferment. Dans cet article, on va s’intéresser de plus près à cette technologie. Le but est de comprendre enfin comment fonctionne le disque vinyle !

Nous nous sommes tous posé cette question : ” Mais comment ça marche un disque vinyle ?”.

Le principe de fonctionnement d’un disque vinyle est relativement simple. Pour en savoir un peu plus remontons quelques années en arrière en compagnie des principaux inventeurs de ce procédé appelé “la gravure sur galettes de zinc”.

Un certain Berliner et un autre Edison

C’est en 1887, qu’Emile Berliner, un ingénieur Allemand naturalisé Américain invente une machine à gravure horizontale. Alors que de son côté, le célèbre Thomas Edison développe une machine à gravure verticale.

Après quelques années de recherche et de prototypes, l’élaboration d’un système permettant d’écouter de la musique gravée sur disque voit le jour, elle est développée par Berliner et se nomme le gramophone.

Il fabriquera son premier prototype chez lui à Washington, dans son atelier/laboratoire. La machine sera commercialisée la première fois en 1893.

C'est une révolution.

À la base le procédé du disque vinyle est simple, il s’agit d’un sillon et seulement un seul qui parcours le disque en partant de l’extrémité vers l’intérieur de celui-ci. Ce sillon est gravé dans la galette en forme de canal en “V”.

Je dis bien “canal”, car il s’agit d’un signal analogique. Ce signal provenant du sillon est transmis par principe de vibration verticale et latérale à la tête de lecture. Elle-même composée d’une aiguille et d’un diaphragme, le tout est relié au cône appelé plus précisément “le pavillon”. C’est avec tout ces composants que la musique est audible.

Un gramophone

Les évolutions se succèdent

Ce fut donc une révolution pour la diffusion musicale, cela à également permis à de nombreux artistes d’être diffuser à grande échelle commercial. Le début d’une époque culturellement riche.Il s’en suivra les évolutions techniques et technologiques.

De nos jours, nos tournes-disques sont évolués, l’époque ou le signal n’était que mécaniquement amplifié, il est devenu aujourd’hui électromagnétique.

Les pavillons ont également disparu pour laisser place à une amplification électrique, la tête de lecture, dite “cellule”, ne possède plus de diaphragmes ni d’aiguilles. Elle est équipée d’un petit saphir ou d’un diamant pour lire le sillon et ses vibrations. Le signal, lui, est toujours analogique, mais à la grande différence qu’il est transformé électriquement par l’amplificateur, qui, ensuite transmet le son directement aux enceintes.

Les entraînements des plateaux évoluent eux aussi. Ils ne sont plus entraînés par un ressort, mais par un moteur à entraînement direct ou par courroie.

Les platines vinyles sont aussi devenues automatisées, soit par une fonction dite “Auto” ou “semi auto”. C’est à dire que lorsque vous posez un disque et que vous pressez votre bouton “play”, la platine met en place automatiquement le bras de lecture sur le disque. Et une fois la lecture terminée, le bras se remet en place tout seul à la position de départ. Il s’agit dans l’exemple du mode “Auto”

Pour le mode semi-auto, le bras n’est enlevé qu’à la fin de la lecture du disque.

Pour en savoir plus, je vous invite à lire l’article ci-dessous.  

En savoir plus sur les différents équipements : Comment choisir sa platine vinyle ?

Setup Mister Galette

Le disque vinyle et sa technologie unique

Mais ce que j’ai remarqué, c’est que les évolutions notables ont été ,au final, effectuées par des améliorations technologiques des tournes-disques, mais que le disque microsillon, lui, n’a pas subi de traitement significatif dans sa manière d’être créé ! 

Alors, quand je pose un disque vinyle sur ma platine, je prend parfois une minute pour réfléchir un temps. C’est non seulement un acte culturel et passionnel voir même révolutionnaire car le vinyle fascine toujours autant !

C’est aussi une façon de remercier ces inventeurs, ces génies passionnés comme l’était Berliner ou bien Edison.

Leurs passions les ont conduits à concevoir ces machines avec leurs procédés associés, de même comme votre passion vous à surement conduit à cet article qui explique comment nos galettes fonctionnent.

La musique est le prolongement de nous-même

Je pense qu’il est important de savoir ces points. À mon sens, savoir comment cette technologie analogique a su traverser les âges et les époques est tout de même enrichissant ! Si on résume, tout cela a pu voir le jour grâce à ces pionniers, grâce au pouvoir de la musique sur les hommes.

Peu importe d’où on vient, la musique à été conçu pour pouvoir nous laisser nous exprimer, pour nous réunir ! N’est ce pas là que de belles valeurs que la musique recensent ? C’est pour moi important de connaître les racines de nos systèmes d’écoute et de leurs supports qui vont avec.

Les disques vinyles sont intemporels, nobles et à la fois fragiles. Quand je prends mes disques entre mes doigts, je me dis qu’ils renferment tellement d’histoires et qu’ils savent, en quelque sorte, partager une sagesse, un moment agréable que le vinyle nous offre.

Alors, comment fonctionnent nos disques vinyles ? Maintenant vous le savez !

Je vous invite à approfondir vos recherches pour assoiffer votre curiosité. En tout cas, nos galettes noires restent et demeurent un support incontournable !

J’espère vous avoir éclairé sur ce sujet et n’hésitez pas à me partager votre ressentie, votre avis sur la question directement sur la page Facebook Mister Galette

Merci d’avoir lu cet article, je vous dis à très bientôt !

💛🖤Galettement Votre🖤💛

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *