Initiation

Comment choisir sa platine vinyle ?

Salut mes p’tites Galettes !!! Que vous soyez débutants ou avertis, ce petit guide vous aidera à choisir comme il se doit votre platine vinyle. Et si vous en possédez déjà une, et bien… Bravo !!! Mais si tu es un tant soit peu curieux, lisez quand même ces quelques lignes 😉

La platine, c’est un peu comme le poumon de votre installation ! Choisir une platine vinyle n’est pas une mince affaire !!! Ce choix va dépendre de plusieurs facteurs que nous allons voir ensemble en fonction de vos envies et de votre style ! Donc que vous soyez un amateur du son vintage, que vous soyez un mégalo de la musique ou juste un amateur de galettes, on a ce qu’il vous faut !!!

Auto, semi-auto, entrainement directe ou à courroie… regardons ça de plus près !!! 

 

Voici les points que nous allons aborder :

  • Quels sont les différents types de platine ? 
  • L’entrainement : directe ou par courroie ?
  • Platine auto ou semi-auto… Quezaco ? 
  • Choisir sa cellule
  • L’entretien de son matériel : comment et avec quoi ?
  • Le choix de Mister Galette !

 

Identifier le type de platine qu’il vous faut

Démarrons dans le vif du sujet. Que vous vous dirigiez vers les enseignes de musique ou bien vers votre souris pour craquer votre CB sur le net, vous allez être assaillis d’interrogations et de petits détails techniques aussi compréhensifs aux néophytes que les gribouillis de votre médecin (non mais en vrai ils écrivent très bien hein !!! :p ) et qui, au final, ont leurs importances dans la définition de votre choix. Et bien évidement ces petits détails vont influencer directement le prix !!! Et oui ! Le prix ne sera pas le même si vous prenez une platine classique ou « full options ». Et ne parlons pas de la marque bien sûr !

Tout dépend de votre budget, de quel type de mélomane vous êtes et du design que vous aimez.

Car aujourd’hui on trouve tout type de platine et pour tous les budgets. La demande a évolué et elle s’est diversifiée. Dans cet article, je vais vous aiguiller vers un bon produit au rapport qualité/prix.

Tout d’abords quel type de mélomanes êtes-vous ? Il n’y en a pas 36.000 !!! Oui deux types c’est déjà pas mal. Soit, vous êtes DJ ou vous avez une radio pirate chez vous (et ça c’est du rock !!!) ou vous êtes un audiophile classique qui aime juste écouter de la bonne musique, le tout installé dans son petit canapé Poseyyyy comme on dit !!!

Nous allons donc voir les aspects techniques et essentiels qui vous permettrons de faire le meilleur des choix pour votre style de platine !

 

Quel type d’entrainement ?

L’entrainement est simplement la technologie qui va faire tourner votre plateau. Vous en avez deux sortes. Le direct ou l’indirect. 

  • l’entrainement direct est un moteur qui entraine directement votre plateau, il est capable de se mettre en marche rapidement grâce à un bouton et possède un couple élevé. C’est en général l’outil favoris des Dj’s ou professionnel en la matière.

Platines de Dj

  •  L’entrainement indirect, et bien…c’est tout simplement l’inverse ! Le moteur est séparé du plateau. L’entrainement se fait donc par courroie ce qui procure une haute fidélité audio pour les amateurs d’écoute domestique et de sons purs. Pour aider le moteur et alléger les contraintes du couple, le plateau sera tournant et par inertie. Vous trouverez aujourd’hui tout type design pour ce genre de platine : mécanisme apparent ou caché dans le ventre de la bête !!! Perso j’’ai bien voir l’intérieur de ma platine. 

Platine vinyle moderne et esthétique

 

Les différents modes de fonctionnement : Auto, semi-auto…

Aller, passons maintenant au jargon scientifique platinique : Auto, Semi-auto, Manuel… (non pas comme votre voisin !!!). On peut aisément s’y arracher les cheveux (si tout fois, il vous en reste un peu). Alors, commençons par un descriptif en bonne et due forme. 

  • Platine Automatique (La grande classe)

Ce genre de platine fonctionne en mode flemmard ! (Aaaaah ça commence bien) Pour faire court, vous appuyez sur le bouton ON et tout le processus se lance automatiquement comme par magie ! Le bras se positionne tout seul sur votre galette et à la fin de lecture, le bras va se ranger encore une fois tout seul comme un grand et votre platine s’arrête de fonctionner. Elle passe en mode OFF à la fin de son cycle. On est sur la Rolls Royce des platines !!!

  • Platine semi-automatique (La semi grande classe)

Ce mode fait la moitié du mode auto, c’est à dire que le bras doit être mis en place par vos soins mais il reviendra tout seul se repositionner à la fin de lecture, et la platine s’arrêtera toute seule. Vous commencez et elle termine.

  • Platine manuelle (Pour les puristes du geste)

Vous l’aurez compris, vous devrez mettre et enlever le bras sur votre disque. Notons que sur certains modèles, le plateau se lancera automatiquement lorsque vous présenterez le bras sur le disque et s’arrêtera à la fin de lecture. Mais attention, le bras ne se repositionne pas tout seul. C’est un modèle très répandu pour une écoute convenable et accessible à tous. 

 

Le choix de la cellule

La cellule est l’ensemble suivant : C’est ce qui compose votre tête de lecture, ce qui est au bout du bras et qui lira vos disques avec sa pointe dit diamant ou saphir (désolé mesdames, ça va être difficile de les mettre sur une bague…).

Je m’explique. Vous avez trois éléments important : La tête, le transformateur et la pointe (ou stylet dans le jargon). Et là il y a également tous types de modèles. Choisissez quelque chose qui rentrera dans votre budget car cela peut s’envoler rapidement (comme la bague de madame !!! Bon j’arrête ^^). Personnellement, une cellule dite “universelle” peut parfaitement faire l’affaire, sur le site maplatine.com et vous trouverez tous les détails à ce niveau là !

Le bras et sa cellule

Un point essentiel : L’entretien de son matériel

Pour une utilisation optimale et un son toujours au top de la qualité avec le temps, il convient de prendre soin de son matériel. Déjà, ciblons l’ennemi numéro un de notre installation : il s’agit de la poussière ! La poussière s’accumule, et elle va partout ! Et cette saleté peut entrainer des problèmes mécaniques à la longue. Mais déjà, avant même de parler du nettoyage de printemps de votre platine, ayez le geste qui sauve. NETTOYEZ vos disques !!! Surtout lors de leurs réceptions… Vous ne savez pas où ils ont trainé ! Et procurez-vous une petite brosse de type électrostatique qui empêchera déjà une accumulation de poussière sur votre aiguille pendant les futures lectures. Et pas bête la guêpe !

Concernant l’entretien de la platine, une fois par an, je vous conseille personnellement de procéder à un nettoyage complet de celle-ci avec un compresseur d’air (si vous avez) et surtout ne pas oublier de graisser les systèmes mécaniques avec du silicone. Il va permettre d’ « huiler » les entrailles de la bête puis un bon coup de chiffon avec du produit vitre pour dégraisser l’ensemble des surfaces. Je précise que j’ai une platine d’époque que je connais comme ma poche d’ou le fait que je n’ai pas peur de mettre les mains dans le cambouis ! Et je vous conseille de faire de même ! 

Le choix de Mister Galette

Pour l’occasion j’ai pu identifier un petit modèle de derrière les fagots qui, selon moi, est parfait pour démarrer et qui satisfait tous mes critères en matière d’écoute. Disons qu’au travers de ce blog, je mets en avant l’accessibilité pour tous aux disques vinyles ! Et donc l’accès aux platines pour tous ! Ce que je vous conseille, c’est d’aller dans les enseignes où vous avez l’habitude d’aller, ils ont souvent des produits en démonstration et en principe vous pouvez les essayer. Donc lâchez-vous 😉

Mais revenons à nos moutons !!! J’ai pu essayer un produit qui m’a particulièrement plu. Il s’agit de la platine entièrement confectionnée avec des matériaux recyclés, j’ai nommé :  La “Stir It Up” de The House Of Marley inspirée du titre de la chanson de notre cher Bob. 

Avec son design vraiment cool, son plateau en aluminium et son boitier en bambou, je l’ai trouvé vraiment originale et pour le coup totalement dans la tendance éco actuelle. Elle est équipée par une cellule de lecture Audio-technica et bien évidement remplaçable.

Les plus : elle est “connectable” en USB pour la relier à un ordinateur et peut vous permettre si l’envie vous en prend de numériser vos disques vinyles ; et elle peut être connectée en Bluetooth vers vos enceintes nomades. La grande classe ! On peut également brancher son casque en façade pour écouter directement ses vinyles sans passer par un système amplifié. Et ça…je trouve que c’est révolutionnaire pour une patine de ce type ! Ca va permet en plus un accès rapide pour écouter soigneusement ses disques. Et ça c’est cool !

On peut également relier la platine à son installation son car elle est équipée d’un pré-ampli phono, ce qui permet d’utiliser son installation Hifi. Mas rien ne l’arrête !!!!

Pour conclure, je trouve cette platine vraiment belle, agréable et le fait que la plupart des pièces soient issues du recyclage en fait un modèle unique et écolo !!!

Si elle vous a plu, vous pouvez commander la “Stir It Up” en cliquant ici.

Et voilà mes p’tits galettes, vous avez toutes les connaissances pour choisir comme il se doit votre première platine !!!

Voici une vidéo de la platine (en Anglais)

2 commentaires

  • Glob Rocker

    Très bien ces petits conseils. Mais tu as oublié de parler du matériel sur lequel va être branchée la platine : l’ampli et les enceintes.
    Et après il y a la pièce dans laquelle on écoute ses vinyles.
    Pas besoin d’une super platine à ouatt mille dollars si on a un ampli naze et des enceintes bas de gamme. Il faut que la chaîne soit cohérente et que chaque maillon aille avec les autres.
    Quant à la pièce, attention aux matériaux. Carrelage, plancher, rideaux pas rideaux, bas de plafond, haut de plafond, etc.
    Je conseille, si tu l’permets, d’aller voir des professionnels (pas les grandes enseignes !) qui font de l’assemblage intelligent et qui vous feront écouter la platine avec le bon ampli et les bonnes enceintes dans un auditorium. Et souvent à des prix très raisonnables. En plus, vous avez le droit d’amener vos disques préférés.

    • Mister Galette

      Salut Glob,

      Merci de ton commentaire passionnant pour les passionnés ! Tu as raison dans le fait que je ne parle pas du matériel hifi car je me met à la place des débutants tout simplement, c’est pour cela que je me suis concentré sur la platine elle même.
      Evidemment que pour les puristes, il s’agit d’un point essentiel, je connais “un peu” l’acoustique et oui, pour avoir un bon compromis il faut faire attention au choix de sa platine qui va aller avec l’installation. La pièce également, les matériaux, tout est important à la hauteur qu’on apporte à l’écoute musicale digne de ce nom. En tout cas, et je te l’permet ne t’inquiète pas, pour ceux qui le souhaitent, d’aller consulter chez les pros du domaine pour une instal aux petits oignons…
      Merci à toi d’avoir pris le temps de commenter et de m’avoir lu !

      Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *